Sélectionner une page


La nouvelle gamme "Green Sense" à base de complexe papier-plastique.

La nouvelle gamme "Green Sense".

La société finlandaise Wipak, qui compte une filiale et une usine en France, a saisi l’opportunité de l’exposition spéciale d’Interpack « l’Innovationparc Packaging » pour présenter sous la marque « Green Sense », un concept d’emballage écologique à base de films complexes plastique-papier.

Pour Wipak, il s’agit d’un lancement mondial. « Green Sense », souligne le fabricant , montre la possibilité d’utiliser le papier non seulement pour les films d’operculage, mais aussi des emballages de forme, ainsi que pour les solutions flowpack.

Plus de 40 % de ressources renouvelable

Les échantillons d’emballages, exposés sur le salon de Düsseldorf, étaient constitués de barquettes thermoformées, fabriquées en papier et polyester, ayant la même pelabilité que des films d’operculage base papier. Le fond de la barquette utilise plus de 40 % des ressources renouvelables. Et, grâce à ce nouveau concept, on économise plus de 45% de ressources fossiles, indique Wipak, comparé aux films complexes classiques en APET/ PE d’une épaisseur de 300 microns.
« Notre objectif, a déclaré Adolf Ahrens directeur de Wipak pack design, est de réussir à produire des emballages base papier-plastique d’utilisation courante. Il est possible avec ce type de complexe d’arriver à une profondeur comprise entre 10 et 25 mm. » Le papier apporte la stabilité, mais d’autres fonctions indispensables, comme la re-fermeture ou des couches barrières peuvent être ajoutées, si besoin.

Une fenêtre posée avec précision

Précisons également que l’utilisation de complexes à base de papier est sans conséquences sur le process de conditionnement : les films « Green Sense » s’utilisent sur les machines courantes, précise le fabricant. Enfin dernière innovation intéressante pour le marché des produits frais, c’est l’incorporation d’une fenêtre dans l’opercule. En soulignant que la véritable innovation est de pouvoir positionner cette fenêtre individuelle dans l’image imprimée. Grâce au papier, l’opération peut être réalisée avec une grande précision.

Concurrent de la solution Wipak, le papier spécial « FibreForm » du groupe suédois Billerud (Lire Process Alimentaire de juillet-Août 2010, page 74) est destiné à la fabrication de barquettes thermoformées. Il se pose en alternative aux barquettes tout plastique. À noter que le forme n’est pas limitée. Et que pour répondre au besoin d’étanchéité, le papier est doublé au cours de sa transformation, par un film barrière en PE/EVOH/PE.

Source : https://www.processalimentaire.com/