Le logo éco-emballages

Comprendre la signification du logo Eco-Emballages appelé communément «Point Vert» et qui est souvent mal interprété par les consommateurs.

Un logo souvent mal interprété par les consommateurs

Avant toute chose, il faut savoir que ce logo ne veut pas dire :

  • que l’emballage est recyclable
  • que l’emballage est recyclé

et c’est bien ça le problème… Il crée à mon avis une énorme confusion chez le consommateur car il indique seulement que l’entreprise qui l’affiche sur ses produits cotise à un système global de tri, collecte sélective et recyclage des déchets d’emballages ménagers.
De manière générale, beaucoup de ces consommateurs associent ce logo à la définition d’emballage « recyclé » ou « recyclable ». Ce n’est pas le cas !

En France, ce logo est rattaché au programme français de valorisation des emballages organisé par Eco-Emballages et Adelphe (système Fost Plus en Belgique)

Le « Point Vert »n’est pas un symbole écologique et ne signifie donc pas que l’emballage est constitué de matériaux recyclés, ni qu’il sera automatiquement collecté sélectivement ou recyclé.

Son cadre légal : en vertu du décret n° 92-377 du 1er avril 1992 « tout producteur qui, à titre professionnel, emballe ou fait emballer ses produits en vue de leur mise sur le marché national, est tenu de pourvoir à l’élimination des déchets qui proviennent de l’abandon par les ménages de ces emballages ». L’entreprise peut procéder elle-même à cette obligation ou mandater l’une des 2 entreprises certifiées.

Ce dispositif s’appuie sur une prise en charge des coûts partagés entre :

  • les entreprises (via les contributions),
  • les collectivités territoriales (via la fiscalité locale et la mise en œuvre du tri sélectif)
  • et les filières de matériaux (reprises et achats des matériaux).

Via les contributions versées par les entreprises, Eco-Emballages soutient par exemple les collectivités territoriales dans la mise en place du tri sélectif et de la valorisation des déchets d’emballages ménagers.
La réduction des emballages n’est donc pas du tout pris en compte dans le fonctionnement de cette contribution et cela n’encourage pas les entreprises à diminuer leur consommation en matière d’emballage.

Le logo Eco-Emballages (est aujourd’hui présent sur 95 % des emballages que nous achetons (source Eco-Emballages). En Europe, 9 autres pays utilisent ce logo : l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, l’Espagne, l’Irlande, le Luxembourg, le Portugal, la Norvège et la Lettonie.

Chaque année, ce « Point Vert » figure ainsi sur plus de 400 milliards de produits vendus en Europe et il est vu par plus de 220 millions d’habitants.

Nouvelle signalétique

Eco-Emballages propose une nouvelle signalétique de consignes de tri pour les emballages : l’« Info-Tri Point Vert », a expliqué l’éco-organisme à Relaxnews, jeudi 7 juin 2012. Il s’agit de nouvelles consignes « clés-en-main », conçues pour s’adapter à la diversité des emballages mis sur le marché.
Désormais, ces nouveaux pictogrammes aident les consommateurs à trier encore mieux leurs déchets, en leur précisant ce qui finit à la poubelle ou au recyclage.

Concrètement, ce nouvel étiquetage comporte le traditionnel « point vert » Eco-Emballages « Pensez au tri », désormais complété par deux nouvelles informations : ce qui doit finir à la poubelle (films plastiques, barquettes…) et ce qui doit être donné au recyclage (carton, métal, verre…).

A noter, chacune des marques adhérentes pourra personnaliser à sa guise ces nouvelles informations, en apportant ses propres consignes.

Ces nouvelles informations de tri ont déjà été adoptées par plus de 300 entreprises. Les consommateurs les retrouvent sur plusieurs marques, comme Cristaline, Badoit, Materne compotes, Seven up, Activia, Petit Gervais, Perle de Lait, Danette, Bonduelle traiteur, Lay’s, Doritos ou encore Valéo.

Selon les prévisions fournies par Eco-Emballages à Relaxnews, plus de trois milliards d’emballages seront porteurs de la consigne à fin 2012.

Mon point de vue personnel

A quand un effort réel de la part d’Eco-Emballages en matière de réduction (voire même de réutilisation !) des emballages vis à vis des entreprises ? Une contribution c’est bien, mais la mettre au service de la réduction des déchets c’est MIEUX ! Pourquoi ne parler que de tri et de recyclage sachant que notre but dans le futur proche est de moins consommer du fait de l’épuisement des ressources naturelles (papier, pétrole, etc.)

Il est temps MAINTENANT de répondre aux attentes des consommateurs.
D’après une étude réalisée par l’Institut IPSOS (en 2010), ces derniers sont favorablement demandeur pour la réduction des emballages et le « Juste emballage ». La preuve en vidéo :


L’Eco-Emballage par Ipsos-France