Sélectionner une page


Plus qu’un retour aux sources, bo.ho amorce une « green revolution », sa « green revolution », et ouvre la voie d’une autre beauté dans laquelle le synthétique serait remplacé par des actifs naturels, le carton prendrait le pas sur le pétrole et les plastiques végétaux, recyclables, deviendraient la norme…

Des emballages de poche

Si la mise au point des bases cosmétiques a nécessité des mois d’ajustement, la même exigence de qualité et de respect de l’environnement a été appliquée aux équipes chargées de concevoir les emballages de la gamme bo.ho.

bo-ho dit non au surremballage

Des produits biodégradables et sans composants issus de la pétrochimie, à quelques nécessaires exceptions près. Le plastique a ainsi été remplacé par du plastique végétal, totalement recyclable et il a fallu trouver un système de compression des ombres à paupières afin de les packager au plus juste.

Faisant la part belle au carton, bo.ho est également un fervent opposant du suremballage. Pas de boîtes, aucune notice superflue (notices disponibles sur internet) et surtout pas d’habillage artificiel donnant l’illusion d’un produit à plus grande contenance.

Si les mascaras ou les fards à paupières donnent l’impression d’être en format-mini leur contenant est en réalité parfaitement standard. Ils sont juste habillés au plus près de la matière, sans ajout d’emballage inutile. Et moins de packaging, ça veut dire moins de coût y compris pour les utilisatrices bo.ho qui vantent dans le même temps l’encombrement minimal de la collection.

Faites le test : videz votre trousse à maquillage et comparez les quantités de produits entre bo.ho et les marques traditionnelles.

Un esprit social et solidaire

À noter également que bo.ho travaille avec un CAT (centre d’aide par le travail) près de Lyon pour l’assemblage de ses supports publicitaires : « c’est quelque chose de très important pour nous, derrière nos produits il y a des gens, des personnes qui travaillent pour nous, pour vous. C’est encore une fois la démonstration du lien social que nous souhaitons créer ».

bo-ho et les emballages écologiques
Christèle Bombana & Vincent Honnart, les fondateurs de la marque.
Visiter le site web de bo-ho