Sélectionner une page


Sand made, l’emballage de sable

En écrivant « quand on perd des objets, on trouve des sujets », Sigmund Freud décrivait l’essence de la mélancolie qu’il comparait étroitement au deuil. C’est ce concept qui a fait naître l’idée d’objets de sable chez Marc Nicolau et Daishu Ma, de l’entreprise de design Alien & Monkey.

«Le concept sur lequel nous travaillons repose sur la maturation des objets, en lien avec leur désintégration basée sur le concept d’entropie – d’un état ordonné à un état de désordre », explique Marc. « Manipulé par un propriétaire maladroit, et bien sûr érodé par les éléments naturels, l’objet évolue. Comme chacun d’entre nous, il mûrit puis finit par mourir. »

Ils postulent que la perte de l’objet provoque un sentiment de deuil chez son propriétaire qui l’a vu décliner. Le possesseur veut redécouvrir l’objet dont il se souvient et qui, d’une certaine façon, fait partie de lui. Afin d’explorer cette théorie plus en détail, ils se sont mis à utiliser du sable pour fabriquer des objets éphémères, temporels.

LE MATERIAU ET SA FABRICATION

« Sand made » est un matériau élaboré à partir des ressources naturelles les plus abondantes, et résulte d’un mélange de sable et de sciure. Grâce à un processus artisanal et une touche d’alchimie, les particules de sable et de sciure sont façonnées et transformées en objets.
« L’idée est d’utiliser ce matériau pour créer des objets qui se conservent assez longtemps, puis redeviennent lentement poussière à la fin de leur vie, ne laissant derrière eux que quelques grains de sable et autres minéraux inoffensifs pour l’environnement. », explique Marc.

Sand made, l’emballage de sable

Le résultat est une matière résistante qui peut être manipulée. En modulant la technique de fabrication, on peut modifier la longévité et la solidité du matériau pour l’adapter à différents usages. 3 paramètres principaux peuvent être modifiés afin d’obtenir des résultats différents :

1) La pression

– le processus de fabrication inclut un façonnage à la main. En modifiant la pression appliquée, on peut influer sur la solidité de l’objet ; plus la pression augmente, plus l’objet sera intrinsèquement solide.

2) La température

– un large éventail de températures permet d’obtenir des résultats très différents. Si on laisse sécher le mélange sableux au soleil, il gardera sa forme mais sera aussi considérablement affecté par l’environnement ; il pourra, par exemple, se désintégrer rapidement dans l’eau. Si le mélange est cuit au four, le matériau sera beaucoup plus dur et sensiblement plus résistant à l’environnement, et mettra beaucoup plus longtemps à se dégrader.

3) Les proportions

– On peut rendre la matière plus robuste et plus résistante – adaptée à des objets comme les meubles de jardin – en augmentant le pourcentage de minéraux et autres composants dans le mélange.

Sand made, l’emballage de sable

UN EMBALLAGE ÉCOLOGIQUE TEMPOREL

A l’encontre du gaspillage croissant de la société moderne, le matériau peut servir à emballer des cadeaux luxueux ou précieux. L’emballage de sable nous permet de « découvrir » le cadeau. Détruire la boite en l’ouvrant procure une sensation unique qui reste gravée dans la mémoire de la personne qui a reçu le cadeau. Une fois que l’emballage a rempli sa fonction, on peut le briser à la main et remettre le sable directement dans l’environnement.
En appliquant au mélange sableux des techniques utilisées pour la céramique traditionnelle, on peut également créer un matériau plus solide, adapté aux meubles d’extérieur comme des petits bancs ou à des accessoires d’intérieur comme des lampes.

Quel futur pour le matériau ?

« Nous étudions la question de substituer certains autres matériaux conçus pour durer, mais qui sont actuellement utilisés pour fabriquer des structures dont l’espérance de vie est courte », commente Marc. « Il existe une infinité de possibilités », explique-t-il. « On peut obtenir du sable fin ou grossier, plus ou moins clair, de consistance volcanique ou cristalline – produisant une vaste gamme de matières différentes possédant des propriétés spécifiques. »
Marc et Daishu travaillent actuellement sur de petits objets, peaufinant la technique et explorant de nouvelles applications pour le matériau. « Nous venons de terminer 300 emballages pour un événement très médiatisé en Chine, pour lequel les invitations ont été distribuées dans notre emballage de sable écologique et temporel. » Mais l’objectif final est plus ambitieux. « Ce qui serait vraiment intéressant, c’est de l’utiliser dans la composition de plus grandes structures. Dans un sens, c’est un peu comme un retour à nos origines, l’Homme a toujours utilisé le sable, la boue et la roche pour ériger des constructions. C’est dans ce but ultime que nous voulons poursuivre nos recherches et améliorer ce matériau. »

Source : Maria Hørmann – https://hellomaterialsblog.ddc.dk/

Traduction : Magali Bruzzo.

Pin It on Pinterest